«Benjamin Biolay - Le critère esthétique et le côté bien comme il faut sont de moins en moins présents dans mon cahier des charges.» livre.fr en page d'accueil
 
 
Actualité du livre boutique livre meilleures ventes Citations
 
 
 

Citations

Le critère esthétique et le côté bien comme il faut sont de moins en moins présents dans mon cahier des charges.
 
Assembler un album, c'est comme faire le montage d'un film.
 
Une chanson pas finie, ça s'entend tellement !
 
Sans la Bretagne, la France ne serait pas ce qu'elle est. Mais sans la France, la Bretagne ne serait pas ce qu'elle est, non plus.
 
C'est joli la Bretagne, et puis c'est pas loin de la France.
 
Quand les mouettes ont pied, il est temps de virer.
 
Qui trop écoute la météo, passe sa vie au bistrot.
 
C'était à lui que la Bretagne était redevable de la sage administration établie depuis quarante ans, pour la répartition et la perception des impôts.
 
Les pieds me brûlaient à Paris, je ne pouvais m'habituer au ciel gris et triste de la France, ma patrie; qu'aurais-je donc pensé du ciel de la Bretagne, ma matrie, pour parler grec?
 
C'était la Bretagne et seule cette province leur semblait capable de rivaliser avec la beauté sauvage de leurs îles.
 
Et l'on peut dire avec assurance que si la Vendée fit du brigandage une guerre, la Bretagne fit de la guerre un brigandage.
 
Tout paresseux se dit boiteux quand il veut.
 
Amour d'été n'est pas de longue durée.
 
Pauvreté n'est pas péché mais mieux vaut la cacher.
 
La terre est vieille mais elle n'est pas folle.
 
Chez les Bretons, il ne pleut que sur les cons.
 
L’élégance, c’est quelque chose qui manque chez les hommes politiques aujourd’hui.
 
J’ai été prisonnière de moi-même toute ma vie.
 
Je regrette que la spiritualité n'ait plus la même valeur, dans cette société engloutie par l'idée de la consommation.
 
Dans notre vie, nous essayons de percer le brouillard, nous espérons qu'il y a une terre quelque part.
 
Tout ce que j'ai fait, je l'ai fait sans regarder autour de moi. J'ai juste avancé. Maintenant, je me retourne, je vois ce que j'ai fait et je me demande : puis-je encore raconter une histoire qui fera reculer les frontières de mon univers ?
 
Il y a un moment où il faut accepter que le temps passe, et qu'il ne restera rien de nous.
 
Mon Paris est une ville de rêve, une cité de cinéma.
 
Le cinéma, pour moi, c'est la foule, c'est cette communion, ensemble, cette ferveur. C'est ce que j'essaie de faire.
 
Il y avait deux endroits calmes, pour moi : la salle de cinéma et l'église.
 

 




Stratégie, Casse têtes, Logique, réflexion, Adresse, Puzzle...
Retrouvez tous les jeux gratuits sur Flibus.com


     
Recherche de Livres - Livre de poche - Le Guide du Livre - lefigaro.fr - Jeux gratuits
Jeux Concours - Mentions légales - Réalisation site internet