«Bernard Blier - J'ai déjà vu des faux-culs, mais vous êtes une synthèse» livre.fr en page d'accueil
 
 
Actualité du livre boutique livre meilleures ventes Citations
 
 
 

Citations

J'ai déjà vu des faux-culs, mais vous êtes une synthèse
 
Je pense que la célébrité en elle-même n'est pas une récompense. Tout au plus, elle te permet d'avoir une place au restaurant.
 
Mai 68. On disait non à la consommation et c’est devenu dix fois pire.
 
L’amour d’une mère pour son enfant ne connaît ni loi, ni pitié, ni limite. Il pourrait anéantir impitoyablement tout ce qui se trouve en travers de son chemin.
 
Les résolutions prises lors des campagnes électorales ne sont rien d'autre que l'agrandissement de celles que l'on prend au Nouvel An.
 
La danse n'a plus rien à raconter : elle a beaucoup à dire !
 
L’époux est toujours le mâle nécessaire.
 
Si tu vis dans l'ombre, tu n'approcheras jamais le soleil.
 
Une chose n’est pas juste parce qu’elle est loi ; mais elle doit être loi parce qu’elle est juste.
 
Je ne prendrai pas de calendrier cette année, car j'ai été très mécontent de celui de l'année dernière !
 
Les mots sont la plus puissante drogue utilisée par l’humanité.
 
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots.
 
Celui qui désespère des événements est un lâche, mais celui qui espère en la condition humaine est un fou.
 
La formule sacrée du positivisme : l'amour pour principe, l'ordre pour base, et le progrès pour but.
 
Bonheur : faire ce que l’on veut et vouloir ce que l’on fait.
 
Les meilleurs livres sont ceux qui racontent ce que l'on sait déjà.
 
Qui veut noyer son chien l'accuse de la rage.
 
Il n’y a point de plus cruelle tyrannie que celle que l’on exerce à l’ombre des lois et avec les couleurs de la justice.
 
Philosopher, c'est apprendre à mourir.
 
Quarante ans est un âge terrible. Car c’est l’âge où nous devenons ce que nous sommes.
 
Quand on vous demande si vous êtes capable de faire un travail répondez : “bien sûr, je peux !” Puis débrouillez-vous pour y arriver.
 
L'homme est avant tout un lâche souvent préoccupé de trouver une excuse à sa lâcheté.
 
Plus on les fait languir, plus elles filent doux. A moins qu'elles ne filent ailleurs.
 
La difficulté n'est pas de faire des enfants, mais de les nourrir.
 
Le couple heureux qui se reconnaît dans l’amour défie l’univers et le temps ; il se suffit, il réalise l’absolu.
 

 




Stratégie, Casse têtes, Logique, réflexion, Adresse, Puzzle...
Retrouvez tous les jeux gratuits sur Flibus.com


     
Recherche de Livres - Livre de poche - Le Guide du Livre - lefigaro.fr - Jeux gratuits
Jeux Concours - Mentions légales - Réalisation site internet