«Dany Laferrière - Lire n’est pas nécessaire pour le corps, seul l’oxygène l’est, mais un bon livre oxygène l’esprit» livre.fr en page d'accueil
 
 
Actualité du livre boutique livre meilleures ventes Citations
 
 
 

Citations

Lire n’est pas nécessaire pour le corps, seul l’oxygène l’est, mais un bon livre oxygène l’esprit
 
On ne dévore pas un bon livre, c’est plutôt dans son ventre que vous risquez de finir
 
Je suis un enfant, un adolescent à la Rousseau. Je crois à la bonté innée
 
Tous les jours sont des nuits pour moi tant que je ne te vois pas, et les nuits sont des jours clairs quand le rêve te montre à moi
 
Le réaliste, s’il est un artiste, cherchera, non pas à nous montrer la photographie banale de la vie, mais à nous en donner la vision plus complète, plus saisissante, plus probante que la réalité même
 
On nous a fait lire des romans comme Bel-Ami qui nous ont laissé croire qu’on pouvait se faire une place dans le monde. Il n’y avait pas de place pour nous.
 
La révolution culturelle de Mao a trouvé son achèvement place Vendôme
 
Le pétrole fait voyager loin mais rétrécit l’horizon
 
Moi qui m’imaginais la mort un peu grandiloquente, avec des tas de flonflons et des grandes orgues, j’allais partir sans sommation, presque sur la pointe des pieds
 
Je faisais figure pour les filles de placement désastreux
 
Je reconnais rêver souvent au-dessus de mes moyens
 
Je suis un paria du monde littéraire japonais. Critiques, écrivains: nombreux sont ceux qui ne m'aiment pas.
 
Je suis de ceux qui souhaite un bon rétablissement à la France
 
J'adore les rumeurs. Les faits sont parfois trompeurs alors que les rumeurs, vraies ou fausses, sont souvent révélatrices.
 
La différence entre le sexe et la mort, c'est que mourir, vous pouvez le faire seul, et personne ne se moquera de vous.
 
La mode est femme, donc capricieuse.
 
Un chef-d'oeuvre de la littérature n'est jamais qu'un dictionnaire en désordre.
 
J'admire comme on peut mentir en mettant la raison de son côté.
 
Il ne faut jamais faire de littérature, il faut écrire et ce n'est pas pareil.
 
Au sommet de la puissance, on ne voit plus rien du tout.
 
Confiance et défiance sont également la ruine des hommes.
 
Musique : une pompe à gonfler l'âme.
 
Plus le visage est sérieux, plus le sourire est beau.
 
La guerre, c’est la guerre des hommes ; la paix, c’est la guerre des idées.
 
Chacun a son Amérique à soi, et puis des morceaux d’une Amérique imaginaire qu’on croit être là mais qu’on ne voit pas.
 

 




Stratégie, Casse têtes, Logique, réflexion, Adresse, Puzzle...
Retrouvez tous les jeux gratuits sur Flibus.com


     
Recherche de Livres - Livre de poche - Le Guide du Livre - lefigaro.fr - Jeux gratuits
Jeux Concours - Mentions légales - Réalisation site web